Parlons migrations avec des détenus en réinsertion !

Parlons migrations avec des détenus en réinsertion !

Depuis plusieurs années, KuriOz anime des ateliers hebdomadaires au sein de la Structure d’Accompagnement vers la Sortie (SAS) de Poitiers. Avec les détenus en réinsertion accueillis à la SAS, nous abordons différentes thématiques liées à la citoyenneté. Ainsi, en mai 2022 – et dans le cadre de l’appel à initiatives « ISI – Initiatives pour la Solidarité Internationale » porté par le Fond de Coopération de la Jeunesse et de l’Education Populaire (FONJEP) et par le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères – nous avons pu échanger autour des migrations et de l’interculturalité.

 

Un projet articulé en trois séances…

La première séance a permis aux 5 membres du groupe de partager sa vision de la citoyenneté. Pour cela nous avons notamment utilisé un photolangage. Plusieurs images étaient mises sur la table centrale, sans légende, et chacun a choisi celle qui représentait le plus pour lui la citoyenneté.

Lors de la deuxième séance, le groupe devait essayer de répartir la population mondiale, représentée par des pions, sur un planisphère. Chaque pion correspondait ainsi à un certain nombre d’habitant·e·s et le planisphère était inversé, avec le Sud en haut et le Nord en bas. La projection inversée des continents questionne en effet nos représentations. Renverser la situation nous amène à réfléchir sur notre propre perception du monde. En outre, la projection écrasée des continents donne un juste rapport entre les surfaces. Cela restitue à chaque État sa réelle importance territoriale et nous force à reconsidérer notre conception des rapports entre les peuples.

A travers ce premier exercice, les participants ont ainsi pu prendre conscience que certaines représentations sont influencées par les médias, par des codes culturels nationaux, etc. Plus globalement, leurs échanges ont aussi mis en évidence que l’on peut être tenté de surreprésenter notre propre culture.

Dans un deuxième temps, les participants ont dû placer les pions selon la répartition de la population migrante. Ce temps a permis de remettre en question certains préjugés sur les flux migratoires.

 

Permettant un passage à l’action !

Lors de la troisième séance, le groupe a décidé d’une action à mettre en œuvre, au sein de la SAS, pour illustrer leurs réflexions.

Ainsi, la dernière séance de ce module était consacrée à la réalisation d’une exposition sur l’interculturalité à destination de l’ensemble des détenus.

Cette exposition comportait trois volets :

  • L’affichage de supports sur les migrations issus d’outils ritimo ;
  • L’affichage d’images légendées sur différents vêtements et habitats traditionnels à travers le monde ;
  • La préparation de 3 recettes internationales : tatziki, houmous et rouleaux de printemps.

L’accueil des autres personnes de la SAS fût également l’occasion pour les participants d’expliquer les différentes séances ayant conduit à cette exposition.

 

Projet soutenu par :

logo_fonjeplogo_coordination_sud

 

Découvrez nos dernières actualités :

  • ECSI et JO
    Action éducative
    JO et ECSI : des valeurs et des jeux
  • voyage humanitaire
    Formation
    Formation "Partir faire de l'humanitaire" : l'expérience de Charbel
  • Carte solidaire puzzle
    Action éducative
    Des Deux-Sèvres au Népal : l’apprentissage de la solidarité